jeudi 30 septembre 2010

MON MILLE FEUILLES D'AUTOMNE






Ingrédients:

Vous pouvez préparer vous-même une pâte feuilletée ou acheter dans les rayons frais de la pâte feuilletée en rouleau prête à cuire.

Il faut environ trois rouleaux. Idem pour la crème pâtissière
2 cuillerées de café instantané

Du sucre pour faire un fondant.

Préparation

Pour commencer allumer le four , le préchauffer à 180°.

Préparer votre crème pâtissière, la verser dans une coupelle, vous la laissez refroidir, ensuite vous la recouvrez d’un film .

Une fois refroidie, rangez la dans votre réfrigérateur. Déroulez la pâte feuilletée et découpez en en parties de 15X20 cm. Prendre deux parts de pâte, les poser sur un plateau en prenant la précaution d’avoir mis du papier sulfurisé en dessous. Piquez à l’aide d’une fourchette la pâte, recouvrir de papier sulfurisé et posez dessus une plaque. Mettre le thermostat à 6.

Laissez cuire environ 20minutes, faire de même avec la dernière plaque de pâte. Après cuisson des pâtes, laissez refroidir le tout. Prendre ensuite une feuille de pâte cuite, la disposer sur une planche, étaler dessus une partie de la crème pâtissière, bien lisser avec une spatule, posez ensuite dessus la deuxième pâte cuite, étalez encore la crème pâtissière, bien lisser, ensuite posez la dernière pâte feuilletée cuite, et appuyer dessus pour bien faire adhérer les feuilles entre elles.

Dans une casserole au bain marie, mettre le fondant(déjà prêt) et remuer jusqu'à`a ce qu`il soit dissout sans grumeau. Ne pas trop chauffer, il perdrait son brillant. (pas plus de 35 degrés). Versez le fondant sur le dessus du mille feuilles, glissez à la spatule.

Dans un peu de fondant ,ajoutez les deux cuillerées de café que l’on a mélangé à un peu d’eau. Remplir une poche à douille et faire des lignes sur la surface du gâteau.

Bien répartir toute la crème. Pour rendre la pâtisserie présentable, découpez correctement les bords.

Mettre la préparation finie au réfrigérateur pendant une heure. Découpez les parts de mille feuilles et servir.

Suggestions:

On peut colorer le fondant sur la surface en rajoutant un colorant, du café etc… Décorer aussi avec des fruits secs, parfumer à l’eau de fleurs d’oranger…

mardi 28 septembre 2010

Farci d'escalopes de dinde











Ingrédients
:
3 belles escalopes de dinde Un demi bouquet de persil 3 oignons moyens 3 tranches de pain de mie 2gousses d'ail une cuillère d'huile Sel poivre Curcuma Une cuillère d'harissa 2oeufs une douzaine d'artichauts ou de fonds d'artichauts surgelés Un citron une cuillerée de feuilles de menthe séchée Préparation: Nettoyer les artichauts, les laver, couper à hauteur du fond et enlever le foin, poser les dans une coupelle contenant de l'eau et du jus de citron pour ne pas qu'ils noircissent. OU décongeler les fonds, les passer sous le robinet et dans la coupelle d'eau et de jus de citron. Nettoyer les oignons, l'ail, le persil, les laver les passer au mixer et les réduire en purée. les verser dans un saladier. Mettre à tremper le pain de mie. L'essorer le rajouter à la farce. Mixer finement les morceaux d'escalopes de dinde, les joindre aux légumes. Assaisonner avec le sel, le poivre, le curcuma, rajouter la cuillère d'harissa et la menthe, bien malaxer le tout. Casser les deux oeufs au dessus de la farce et bien mélanger. Prendre un plat au four, huiler le et entreposer les fonds d'artichauts. Prendre une cuillère et la remplir de la farce, déposer dans chaque fond une cuillerée bombée. Passer au four et laisser cuire environ 15 minutes à feu moyen. suggestions: on peut accompagner les fonds d'un riz, ou de pâtes blanches. On peut aussi creuser des pommes de terre ou des tomates et les garnir de la même farce. Comme variante, on peut faire cuire les artichauts farcis cuits dans une sauce tomates.

jeudi 23 septembre 2010

COQUETIERS SAUMON POMMES DE TERRE

INGRÉDIENTS :

8 belles pommes de terre

250 grammes de saumon frais

Quelques brins d’aneth

Un citron vert

4bonnes cuillères d’huile d’olive

2 échalotes

Du sel

Du poivre

Faire cuire les pommes de terre dans de l’eau salée. Ensuite les passer à l’eau fraiche. Les peler. Laisser reposer.

A l’aide d’une petite cuillère, après avoir coupé les pommes de terre, chacune en deux dans le sens de la largeur, les creuser.

Mettre dans un saladier le saumon finement haché ,la pomme de terre que l’on a récupérée en creusant, l’aneth ciselée, les échalotes épluchées, lavées réduite en purée dans un mixer, le jus de citron, l’huile d’olive, le sel, le poivre. Bien mélanger le tout. Laisser mariner pendant une demi-heure au frais.

Prendre ensuite les demi pommes de terre creusées et les remplir de la farce.

Disposer les préparations dans une assiette et servir frais.

mercredi 22 septembre 2010

QUELQUES TRUCS DE MAMIES

  • Un truc pour garder le moelleux des petits fours . Mettez les dans un boite dans laquelle vous posez une pomme , préalablement lavée et essuyée.Ils ne sécheront plus.
  • Si vous voulez garder un reste de peinture pour des raccords ou bricolage. Fermez bien la boite et retournez la. Vous éviterez la formation d'une peau qui couvrirait la peinture.
  • Pour conserver des fleurs, éviter les moisissures des queues et l'odeur, rajouter à leur eau quelques gouttes d'eau de javel.
  • Pour récupérer des éponges noircies ou gluantes. Les faire tremper toute une nuit dans un récipient contenant de l'eau et du gros sel. Le lendemain , les rincer , elles reprendront presque leur aspect neuf.
  • Pour enlever l'odeur de peinture fraichement posée, prendre un oignon, le découper en lamelles et le poser dans une assiette qu'on laissera dans la pièce. Truc infaillible.
  • Pour redonner de la couleur à des tableaux peints à l'huile, rien ne vaut une rondelle de pomme de terre.
  • Enlever des tâches de fruits sur un linge avant de le passer machine, il suffit de mettre dessus quelques gouttes de vinaigre.
  • Pour ne pas que les oeufs que vous voulez durcir ou cuisiner à la coque n'éclatent dans l'eau de cuisson, mettre dans celle ci quelques allumettes déjà utilisées. Le résultat est surprenant.
  • Un remède contre les tâches de vin rouge sur une nappe en coton blanc, c'est le vin blanc, il le décolore. Laver ensuite et passer une minute à l'eau légèrement javellisée.

SOUCCOT, chékkè en judéotunisien, fête des cabanes en français.


L’une des fêtes de la joie. C’est aussi la période de réjouissement dans la religion hébraïque.. La fête de Souccot débute le 15 du mois juif de Tichri (octobre) et dure sept jours. Elle est immédiatement suivie par la fête de Chemini Atseret.

C’est en souvenir de la sortie d’Egypte et la protection de l’Eternel pendant quarante ans des enfants d’Israël. Et ce jusqu’à leur arrivée en terre promise.

Les hébreux en cette époque durent construire des cabanes dans le désert et c’est pour se remémorer cette période que l’on construit des souccots.

Les hébreux furent protégés par D… pendant leur marche dans le désert et cela se manifestait la nuit par des colonnes de feu (pour éloigner les animaux et les intrus), et des nuées le jour.. Ils avaient foi en D… étaient confiants et le fait d’habiter dans des cabanes de branches de bois, de feuillages , c'était afin de démontrer leur adhésion totale. Il est précisé que l’on doive prendre ses repas dans la cabane sauf si des intempéries rendent la tâche difficile, car il ne faut pas oublier le caractère festif de cette fête. Souccot doit être entouré de réjouissances.

En Tunisie l’espace, le soleil, tout se prêtait à la construction des cabanes. Elles étaient spacieuses, garnies de branches de palmiers autour , de tissus de soierie orientale, on les meublait avec un banc, une table grande, des chaises, on la garnissait de grenades qui pendouillaient du plafond de la soucca, de coings , de piments frais rouges. Des odeurs de fruits, des relents de cuisine tunisienne me reviennent....

Une grande cour bleue peinte à la chaux, une belle et grande soucca que mon père Mardochée(z.l) montait avec mes frères. Ma mère Alice (z.l) ’affairait dans la cuisine pour préparer tous ses mets délicieux, dont raffolaient la famille et les amis. La porte de notre maison arabe ouverte en permanence laisser passer les oncles cousins cousines, amis, voisins. ET ma mère qui faisait des allers retours , vêtue de son peignoir "zanana" vert à pois blancs long garni d'un volant au bout qui lui seyait à merveille, ses longs cheveux noirs aux épaules, ses yeux mordorés entourés de kohl soulignait sa grande beauté. De la cuisine inondée de soleil, et s'adressait aux invités de passage" goûtes la confiture de grenades en tendant une fourchette entourée d’un caramel grenade , prends un peu de boulou, tiens mange un « sboo » bachkoutou, ils sont très bons cette année, comme si c’était une récolte. Et, ne pars pas tu vas gôuter la minina elle finit de cuire, mais en attendant je t’apporte les fèves au cumin et les artichauts bouillis. Etc… »,

La voix de maman tinte dans mes oreilles »yaiche benti va chercher une serviette pour ton oncle »…

Où sont ces jours de fête, toutes ces journées magnifiques ,ces joies, ces bonheurs paisibles, simples, ces échanges affectueux, que sont devenus toutes nos valeurs ??

Là , les jours s’écoulaient tranquillement, sans remous, toujours dans l’attente d’une autre occasion de fête : religion, naissance, bar mitzva, réussite en sixième, première dent de bébé, réussite au certificat d’études primaires au brevet élémentaire, premiers pas d’un enfant, baptême, circoncision, fiançailles, premier poste TSF transistor, retour de voyage d’un membre, bonne nouvelle etc….

A présent les temps ont changé et l’on ne savoure plus comme dans le temps le plaisir de ces petites joies simples mais oh combien récurrentes.

HAG SAMEAH LE KOULAM
Bonne fête de souccot.

dimanche 19 septembre 2010

Bossuet disait :


"Le bonheur humain est composé de tant



de pièces qu'il en manque toujours".

jeudi 16 septembre 2010


POUR VOUS MES LECTEURS FIDÈLES CES FLEURS AVEC MES VŒUX POUR UN AUTOMNE DE FRAICHEURS, SANTE,SÉRÉNITÉ





Au seuil de cette fête solennelle ,j'aimerai présenter tous mes voeux à tous ceux qui souffrent dans le monde, aux malades impuissants face à la pathologie, aux opprimés, aux offensés, aux démunis et à tous .
GMAR HATIMA TOVA
Tsom Kal
Que les prières de ce jour béni soient exaucées et que vous soyez inscrits dans le livre de la vie. Amen!


Et pour respecter les traditions culinaires, la "Baranya", les boulettes de poulet et la poule farcie cousue de fil rouge!...

mardi 14 septembre 2010

BOUCHEES /CHOUQUETTES AU THON

Pour faire environ une cinquantaine de bouchées ou chouquettes il faut :
Pour la pâte
3 œufs
Un verre de farine
Un verre d’huile
Pour la farce
Une petite boite de thon à l’eau
Un œuf dur
Quelques cornichons
Une cuillerée d’harissa
Dans un faitout ou une casserole, verser un verre d’eau, un verre d’huile, rajouter une pincée de sel et une de sucre.
Après ébullition, ôter la casserole du feu. Verser un verre de farine, bien remuer pour éviter que des grumeaux ne se forment, ensuite rajouter un a un les trois œufs. Mélanger, vous obtenez une pâte élastique souple.
Prélevez ensuite à l’aide de deux cuillères, que vous passez dans l’eau froide auparavant, les bouchées une à une. Ensite vous vous préparez à les poser sur la plaque.
Vous prenez le plateau du four que vous avez recouvert d’une feuille de papier sulfurisé, et posez une à une les bouchées en les espaçant.
Passez le tout au four préchauffé, environ 180° et ce pendant environ une douzaine de minutes.
Dés que les chouquettes sont dorées, ouvrir le four afin de laisser sortir la vapeur, de ce fait les bouchées restent plus fermes, sinon elles retomberaient une fois cuites.
Après quelques minutes de cuisson, sortir la plaque du four, transposer les bouchées dans un grand plat et laisser refroidir.

On peut farcir les bouchées en les incisant et les remplissant avec du thon, du saumon, etc.. ou de crème anglaise, chantilly, glace vanille, chocolat etc..
Pour le thon : ex de farce :
Du thon à l’eau émietté auquel on rajoute des morceaux d’œuf dur, des cornichons coupés en tous petits morceaux, un peu de mayonnaise ou d’harissa. Mélanger le tout et farcir les chouquettes On peut rajouter de la puée de pommes de terre, ou des carottes râpées du persil ciselé….

samedi 11 septembre 2010

LES DATTES, époque et bienfaits

la datte et principalement de Tunisie est actuellement mure, douce et tendre.

Qualités nutritionnelles

Les dattes constituent une source de fibres alimentaires et sont, grâce à leur contenu élevé en glucides, des fruits à haute teneur énergétique, faciles à consommer et pratiques à garder sous la main. Elles peuvent être mangées fraîches ou séchées.Très riche en sucres (glucose, fructose et saccharose). Elle contient également des vitamines (B2, B3, B5 et B6) et une faible quantité de vitamine C, des sels minéraux (potassium et calcium). Elle est également riche en chrome (faisant passer l'envie de sucre), ainsi qu'en fibres.

Profil santé

Antioxydants Les dattes fraîches renferment une forte concentration d’antioxydants, principalement des caroténoïdes et des composés phénoliques1,2. Elles peuvent de ce fait contribuer à neutraliser les radicaux libres, des sous-produits des réactions d’oxydation de l’organisme qui se lient à d’autres molécules et les endommagent. Ainsi, un apport substantiel d'antioxydants fourni par les fruits et les légumes peut réduire le risque de maladies cardiovasculaires et de certains types de cancers3-6. Fibres alimentaires. La consommation de dattes contribue à l'apport en fibres, souvent faible dans l’alimentation. les fibres solubles jouent un rôle dans la réduction du taux de cholestérol et, par conséquent, elles peuvent contribuer à diminuer le risque de maladies cardiovasculaires8.

Glucides. Riches en glucides, les dattes sont un aliment de choix pour le travail musculaire, puisque les glucides sont un bon carburant pour les muscles.

Source Cuivre. La datte est une source de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme..

lundi 6 septembre 2010

DISCOURS SIMON CHICHE(mon petit fils) BAR MITZVA 30 août 2010

Cher Rabbin, chers grands parents, chers parents, Chère famille, chers amis, aujourd’hui me voilà arrivé à mes treize ans et sur le calendrier hébraïque c’est le jour ou je deviens devant Hachem responsable de mes actes.

Aujourd’hui je suis Bar Mitsvah, c’est à dire « le fils de la mitsvah ». Je suis donc complètement conscient de la responsabilité que me donne ce jour si spécial pour moi. C’est le passage de l’enfance à l’adulte. Jusqu’à ce jour, je pratiquais les bonnes actions en suivant mes parents, mais maintenant étant devenu le fils de la mitsvah, je vais les pratiquer comme un adulte.

Ma Bar-mitzvah va, me protéger et me guider encore plus dans le droit chemin. Et je prends l’engagement de respecter les principes et les valeurs ancestrales que ma famille m’a m’inculqués, celles de la tolérance, la solidarité, le respect de la parole donnée, la générosité, et la transmission de la mémoire. Car c’est par ses mérites et ses actions que l’homme est reconnu.

Nitsavim :L’une des dernières paracha de l’année hébraïque. Elle évoque Moché Rabbénou qui renouvella l’alliance conclue il y a quarante ans sur le mont Sinaï

D… a détourné sa colère et lui a promis, à lui et à sa descendance, une alliance de paix.

A présent, Je tiens à remercier chaleureusement :

Mon maitre Mickaël d’avoir consacré son temps à la préparation de ma Bar Mitzva.

· Mon Père Alain que j’admire pour son humour, sa gentillesse et sa passion au travail, à mon tour d’agrandir le sillon que tu as tracé étant à présent un maillon supplémentaire dans la chaîne des générations.

· Ma douce, et belle maman, tu m’as porté pendant 9 mois et tu m’as supporté pendant 13 ans, à mon tour de pouvoir te supporter jusqu’a 120 ans.

· Merci à vous mes parents chéris de me combler chacun de votre côté de votre amour, et de me transmettre une solide éducation.

· De la haut Papy Théo, toi que je n’ai pas connu mais qui est dans mon cœur, j’espère qu’aujourd’hui tu es fier de moi.

· Mamie Gégé, merci pour les bons petits plats qui nous régalent papa et moi.

· Papy Simon Bellaiche le boxeur dont je porte fièrement le prénom, si tu savais combien je t’aime.

· Mamy Désirée, pour toi je serai fidèle à la Tunisie de mes aïeux et………………………………. à Ben Ali.

· Merci aussi à mon frère Théo, ma sœur Alicia que j’aime, qui supportent mes états d’âme et mes taquineries et qui m’entourent et me protègent.

· Merci à me s cousins et cousines, oncles et tantes, et à tous ceux qui se sont déplacés de près ou de loin: vous me faites un grand honneur.

Enfin, à la veille de la nouvelle année et du jour du grand pardon, pour vous tous mon souhait que vous soyez inscrits dans le livre de la vie. Amen.

dimanche 5 septembre 2010

CONSEILS ANTIFATIGUE

La rentrée nécessite que l'on soit en pleine forme pour affronter la saison nouvelle, l'arrivée de l'automne.Quelques conseils vous aideront à vous sentir mieux.

Identifier la cause. Si elle n’est pas évidente votre médecin vous aidera par des questions ou examens afin de déterminer si votre fatigue est due à une maladie. Une fois le problème identifié et traité, la fatigue disparait.

Une bonne hygiène de vie est indispensable.
les aliments riches en vitamines du groupe B et en Fer redonnent de l’énergie et diminuent les risques de fatigue.

Au petit déjeuner

Mangez des céréales avec du lait écrémé, un jus de fruits et une poignée de fruits secs. Vous ferez ainsi le plein d’énergie.

Chaque jour, prenez le temps de vous reposer. Se relaxer régulièrement aide à abaisser le niveau de stress et, sur la durée, à prévenir la fatigue.

Manger à heures régulières et prenez des en cas sains(yoghourts allégés, fruits frais ou fruits secs, oléagineux, pain complet) pour préserver votre énergie.

Remplacer la cafeine par l’eau. Limitez votre consommation journalière de thé et de café et efforcez-vous de boire au moins 8 verres d’eau par jour.